Bernard Menez

Bernard Menez

Comédien/chanteur français, Bernard Ménez est né le 8 août 1944 à Mailly-le-Château (un Lion né dans l’Yonne!).

D’abord acteur de théâtre, il fonde en 1970, avec Jean-Pierre Fontaine, la Compagnie Sganarelle, spécialisée dans les auteurs classiques et modernes, pour les lycées et collèges de Paris et la région parisienne. Il l’a co-dirigée jusqu’en 1972 et, dès lors, s’intéresse aussi à la mise en scène.

Fin 1969, il débute au cinéma dans Du côté d’Orouët de Jacques Rozier, dans lequel il interprète un jeune homme tendre et naïf, type de rôle qui lui sera souvent proposé par la suite. Il tourne ensuite dans La nuit américaine (1971) de François Truffaut, puis Pleure pas la bouche pleine (1972) de Pascal Thomas dont il deviendra un acteur fétiche avec, entre autres, Le chaud lapin en 1974 et Celles qu’on a pas eues en 1980.

En parallèle, il devient un des piliers du Théâtre de Boulevard à la française, en particulier avec Marc Camoletti (Duos sur canapé, On dînera au lit, Pyjama pour six, etc.) ainsi que l’interprète de l’inoubliable Le roi des cons de Georges Wolinski, dans 3 théâtres parisiens, puis 3 tournées dans toute la France.

D’autres comédies au cinéma, comme Pas de problème (1974) de Georges Lautner (avec Miou-Miou et Jean Lefebvre), Dracula père et fils (1976) d’Édouard Molinaro (avec Christopher Lee) ou L’avare (rôle de La Flèche – 1979) de et avec Louis De Funès, marqueront pour lui cette décennie.

Dans les années 80, outre le théâtre et le cinéma avec, en particulier Maine océan (prix Jean Vigo 1986) et Les saisons du plaisir (1987) de Jean-Pierre Mocky, il crée la chanson Jolie poupée en 1983 et devient Disque d’Or et n°1 au Hit Parade, en 1984, avec plus d’un million de disques vendus. Il s’ensuit alors une dizaine de disques et 3 albums avec, entre autres, un nouveau titre « spécial Éternels du Rire », intitulé Sur le Marché de Papeete.

Dans le domaine musical, il jouera dans de nombreuses opérettes (telles La route fleurie ou La belle de Cadix de Francis Lopez) ou opéras-bouffes (tels La belle Hélène ou La vie parisienne de Jacques Offenbach).

Il est élu administrateur de l’ADAMI (Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes) en 2003 et, en décembre de la même année, rentre au Comité de Suivi sur le problème des intermittents du spectacle, à l’Assemblée Nationale.

Il fait également acte politique (indépendant) en se présentant aux élections législatives en 2002 et 2007, à Paris 15e, ou encore, en fondant son propre parti (D.I.V.E.R.S.), avant de rallier le mouvement de La France en Action, pour les élections européennes en 2004.

Ces dernières années, il se fait remarquer au théâtre dans Pauvre France (acteur et metteur en scène en 2011 et 2012), ou encore Le Legs (2014) de Marivaux, où il chante sur des musiques de Schubert, et au cinéma, dans des films comme L’amour dure trois ans (2012) de Frédéric Beigbeder, Le quepa sur la vilni (prix Jean Vigo 2013) de Yann Le Quellec, ou encore Tonnerre (2014) de Guillaume Brac.

De janvier à mai 2015, il sera en tournée théâtrale dans la pièce de Pierre Chesnot À vos souhaits, avec, entre autres, Alexandra Kazan et Nadège Lacroix, sur les routes de France et de Suisse…